Prix d’excellence 2020 | l’Association des produits forestiers du Canada (APFC)

9/21/2020

Cet événement permet à l’APFC de reconnaître l’excellence dans le secteur et d’honorer les réalisations de ses travailleurs et partenaires des communautés.

L’année 2020 est à nulle autre pareille et nous avons été directement témoins de la résilience et de l’engagement de nos forestiers professionnels et de nos collectivités forestières. Au même moment, la situation a rappelé avec force aux Canadiens l’importance des avantages de la foresterie et des produits forestiers en matière de santé, d’environnement et d’économie. Pendant cette période, notre personnel a continué à fabriquer des produits essentiels, à soutenir les collectivités de façon sécuritaire et à maintenir les chaînes d’approvisionnement vitales en action.

Aujourd’hui, l’APFC est heureuse de souligner le rôle de gens remarquables du secteur forestier, qui ont été choisis dans diverses catégories : champions des communautés forestières, partenaires industriels, leadership des entreprises autochtones, femmes en foresterie, étoiles montantes, innovation et ensemble des réalisations.

Voici les lauréats de 2020 des prix de l’APFC :

Prix des champions des communautés forestières

• L’honorable Lisa Raitt – Ancienne députée fédérale de Milton (Ontario) et ancienne ministre

• William Amos – Député fédéral de Pontiac (Québec) et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

• Walt Cobb – Maire de Williams Lake (Colombie-Britannique)

• Edward Wawia – Chef régional adjoint du Grand conseil de la Nation anichinabée, région du Nord du lac Supérieur

Prix des partenariats de l’APFC

• Département des ressources renouvelables de l’Université de l’Alberta – Projet de gestion de l’écosystème par émulation des perturbations naturelles (GEEPN)

• Canards Illimités Canada – Initiative de gestion des forêts et des milieux humides, programmes de conservation de la forêt boréale

Prix de l’APFC pour les membres exceptionnels

• Louise Riopel – Millar Western, Edmonton (Alberta)

• Kevin Larlee – AV Group, Nackawic (Nouveau-Brunswick)

Prix de leadership des entreprises autochtones de l’APFC et du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA)

• Alain Paul – Granules LG inc., Mashteuiatsh (Québec)

Prix d’excellence pour les jeunes autochtones de l’APFC et du Conseil canadien des ministres des forêts (CCMF)

• Autumn Quenville – Thunder Bay (Ontario)

• Raven Cardinal – Edmonton (Alberta)

• Hunter Corbiere – Waubaushene (Ontario)

Prix de l’innovation de l’APFC

• Bonny Wood – Produits forestiers Résolu, Thunder Bay (Ontario)

Prix de l’APFC pour l’ensemble des réalisations

• Margaret Donnelly – Alberta-Pacific Forest Industries inc., Boyle (Alberta)

• Cindy Macdonald – West Fraser, Vancouver (Colombie-Britannique)

• Mark Feldinger – Canfor, Vancouver (Colombie-Britannique)

Prix d’excellence de l’APFC pour les femmes en foresterie

• Charlene Strelaeff – Mercer Celgar, Castlegar (Colombie-Britannique)

Prix de l’étoile montante de l’APFC

• Faye Cuadra – Canfor Pulp, Prince George (Colombie-Britannique)

Maintenant que nous envisageons l’avenir post-COVID-19, nous sommes profondément inspirés par le dévouement démontré dans notre secteur et convaincus que la reprise sera solide.


Félicitations aux gagnants!

Seamus O'Regan s'adresse aux lauréats des Prix d'excellence de l'APFC 2020

En Savoir Plus (Communiqués de presse)

Lauréats des prix d’excellence 2020 de l’APFC

Biographies

L’honorable Lisa Raitt – ancienne députée de Milton et ministre

L’honorable Lisa Raitt a été députée de 2008 à 2019, représentant Milton et Halton. Au cours de sa prolifique carrière politique, elle a occupé plusieurs rôles majeurs : leader adjointe de l’opposition de 2017 à 2019, ministre des Transports (2013-2015), ministre du Travail (2010-2013) et ministre des Ressources naturelles (2008-2010). Mme Raitt a défendu avec ardeur l’industrie forestière et a souligné à maintes reprises en chambre l’importance du secteur pour l’ensemble de l’économie canadienne. Pendant la crise économique de 2009, à titre de ministre des Ressources naturelles, elle a travaillé à un programme d’un milliard de dollars pour aider l’industrie canadienne des pâtes et papiers en difficulté. Cette mesure a permis au secteur forestier de maintenir des milliers d’emplois pendant la crise et de prendre un virage vert.

William Amos – député et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

Will Amos a d’abord été élu député de Pontiac en 2015 et a été nommé secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie après sa réélection en 2019. Avocat en droit de l’environnement, il a travaillé à des questions de droit et de politique en lien avec les ressources naturelles, le climat et l’environnement pendant 20 ans. Avant 2015, Amos défendait des causes d’intérêt public pour un organisme caritatif national en droit environnemental, notamment devant la Cour suprême du Canada, et il a enseigné à des étudiants en droit et en sciences à l’Université d’Ottawa. Il a planté des arbres avec Outland NewForest en 1995 dans le nord de l’Ontario. Amos a grandi à Ottawa et s’est installé à Chelsea en 2005 où il vit avec son épouse, Regina, et leurs deux enfants, Paloma Grace et Enrique Mateo.

Walt Cobb – maire, Williams Lake, Colombie-Britannique

Né au Manitoba, Walt Cobb déménage dans la région de Cariboo à partir du milieu des années 1950, où il termine son secondaire et vit depuis. Il s’implique en politique locale à partir de 1980, d’abord comme conseiller, de 1980 à 1990. Il en est maintenant à son troisième mandat comme maire, soit de 1990 à 1996 et de 2014 à aujourd’hui. Il a été également député provincial de Cariboo South entre 2001 et 2005. Il a débuté sa carrière professionnelle dans l’alimentation de détail puis dans la vente de vêtements, d’abord à titre de petit partenaire puis il a ouvert son propre magasin pour hommes. Walt et son épouse, Lynnette, ont exploité des boutiques de vêtements dont ils étaient propriétaires pendant plus de quarante ans. Ils ont un fils, Randy, et une fille, Toni, qui vivent tous deux à Williams Lake, et ont maintenant sept petits-enfants.

Ed Wawia , grand chef adjoint du conseil – Nation anichinabée

Le grand chef adjoint Ed Wawia est depuis longtemps un champion de l’aménagement forestier durable et des travailleurs forestiers dans le nord-ouest de l’Ontario. À 15 ans, il suit le programme de formation des Junior Rangers et commence à combattre les feux de forêt à 16 ans, avant de travailler dans l’industrie minière où il a une impressionnante carrière jusqu’à sa retraite en 2005, après 40 ans. À ses débuts en politique chez les Premières Nations, il s’occupe du dossier des terres et des ressources et fait partie de nombreux comités avec l’industrie forestière. Aujourd’hui, après 15 ans de vie politique, le grand chef adjoint Wawia croit toujours fermement que les peuples autochtones ont leur place dans l’industrie forestière et que nous devons continuer à travailler pour assurer la durabilité des vastes forêts du Canada et vivre en harmonie avec elles.

Département des ressources renouvelables, Université de l’Alberta – Projet EMEND (projet de gestion écosystémique imitant les perturbations naturelles)

Le projet EMEND est une expérience de récolte à rétention variable à grande échelle conçue pour tester les effets d’une structure forestière résiduelle sur l’intégrité de l’écosystème et la régénération forestière à l’échelle du peuplement forestier. C’est un modèle de collaboration efficace entre des chercheurs, des organismes gouvernementaux et l’industrie.

Ellen Macdonald est professeure d’écologie forestière et directrice du département des ressources renouvelables à l’Université de l’Alberta. Depuis 30 ans, ses recherches portent sur l’écologie des forêts du nord, en particulier sur la régénération forestière, la dynamique des peuplements, les communautés végétales de sous-étage et les relations entre celles-ci. Beaucoup de ses travaux examinent les impacts des perturbations naturelles et anthropiques dans le but de guider les approches d’aménagement durable et de restauration des paysages forestiers.

Canards Illimités Canada – Initiative d’aménagement forestier pour la gestion des milieux humides, Programmes de conservation du milieu boréal

Le programme boréal national de Canards Illimités Canada (CIC) représente plus de 20 ans de collaboration avec les gouvernements, les peuples autochtones et l’industrie afin d’élaborer des solutions scientifiques complètes aux défis de la conservation des milieux humides boréaux. CIC travaille avec des partenaires comme le secteur forestier pour concevoir et partager des outils d’aide à la décision de qualité basés sur des années d’expérience et de données scientifiques fiables. En partageant son expertise avec le secteur forestier, l’équipe de CIC contribue de façon positive à des progrès mesurables dans la conservation d’habitats de reproduction et de nidification essentiels pour la sauvagine en forêt boréale.

Bev Gingras et Kylie Mclean, respectivement responsable des programmes de conservation du milieu boréal et chef d’équipe, transforment les connaissances scientifiques sur les milieux humides et la sauvagine en applications pratiques pour ceux qui aménagent le territoire dans le milieu boréal canadien. Bev et Kylie sont heureuses d’avoir l’occasion de travailler avec les responsables de l’aménagement forestier au Canada à plusieurs programmes et projets et apprécient en particulier leur rôle au sein de l’initiative sur l’aménagement forestier et la gestion des milieux humides, un partenariat entre CIC et sept entreprises forestières déterminées à faire progresser ces sujets de préoccupation.  

Louise Riopel – Millar Western, Edmonton (Alberta)

Louise compte plus de 30 ans d’expérience en communications dans les secteurs public et privé, pour le gouvernement de l’Alberta, Alberta Agriculture et la Commission canadienne du blé. En 1998, elle accepte le poste de directrice des communications pour Millar Western, où elle travaille depuis. À ce titre, elle s’occupe des communications internes et externes, des consultations publiques et des rapports sur l’environnement pour les clients. Elle fait partie des comités des affaires publiques de l’Association des produits forestiers du Canada et de l’Alberta Forest Products Association.  Elle vit à Edmonton avec son mari, Chris, et deux amicaux labradors.

Kevin Larlee – AV Group, Nackawic (Nouveau-Brunswick)

Kevin a grandi dans le nord du Nouveau-Brunswick, où il s’est initié à la forêt en chassant et en pêchant avec son père et ses grands-pères. C’est là qu’il a développé son désir de suivre leurs traces et de travailler dans l’industrie forestière. Kevin a obtenu son baccalauréat en sciences (foresterie) de UNB en 1998 et a travaillé pour J.D. Irving Limited dans l’ouest de la N.-É. jusqu’en 2012, où il s’est joint à AV Group NB Inc. à titre de directeur des opérations forestières, de la politique forestière et des approvisionnements pour la province. En 2016, Kevin est nommé vice-président des relations avec les gouvernements et des approvisionnements en fibre, supervisant les activités du N.-B et de l’Ontario.  Il aime établir des partenariats et des relations à long terme avec les gens, les associations et les provinces avec qui il collabore.

Alain Paul – Granules LG Inc., Mashteuiatsh (Québec)

Alain est né à Mashteuiatsh, où son père travaillait en forêt et était guide de chasse et de pêche. Alain accompagnait souvent son père au travail, pour chasser, pêcher ou faire d’autres activités. Après son secondaire, il poursuit ses études au Cégep de Jonquière et continue de s’intéresser à l’évolution de diverses entreprises forestières et aux nombreux changements qui se produisent. C’est à ce moment qu’il est embauché par Desjardins comme directeur de la succursale de Mashteuiatsh. Après 15 ans, Alain s’associe à ses frères dans diverses entreprises, dont Lamco, qui fabrique du bois d’ingénierie. Lui et ses frères deviennent partenaires dans Granules LG, une entreprise d’énergie verte située au cœur des régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord, qui englobent 70 % du potentiel forestier du Québec.

Autumn Quenville – Thunder Bay (Ontario)

Autumn est de la Première Nation Whitesand, sise à trois heures au nord de Thunder Bay.  Diplômée en techniques de soudage et en technique de génie mécanique du Confederation College, Autumn a pu réaliser des rêves qu’elle croyait inatteignables. À l’été 2019, elle a eu l’occasion de travailler comme mécanicienne-monteuse pour Résolu à Thunder Bay dans le cadre d’un programme coopératif, une expérience qui lui a révélé les possibilités qui s’offriraient à elle une fois ses études terminées. Elle est déterminée à devenir mécanicienne-monteuse selon les normes du Sceau rouge et à donner un bon exemple aux jeunes femmes autochtones de son village natal. Elle garde un souvenir spécial de l’amour et du soutien qu’elle a reçus de professeurs du secondaire et du collège qui l’ont aidée à concrétiser ses rêves.

Raven Cardinal – Edmonton (Alberta)

Raven Cardinal est membre de la Nation crie Bigstone. Elle est diplômée en techniques forestières du Portage College et étudie présentement la technologie forestière au NAIT. Raven a grandi dans la communauté de Calling Lake, en Alberta, où elle a été dès son jeune âge exposée aux cycles saisonniers de l’industrie forestière. Elle a saisi l’occasion de prendre de l’expérience dans l’industrie en travaillant comme pompière forestière, comme opératrice de scie à chaîne pour les projets Firesmart, comme stagiaire dans les opérations forestières d’une usine de pâte, etc. Raven a passé une bonne partie de sa vie à l’extérieur pour ses activités récréatives et pour de nombreux événements culturels liés à son patrimoine forestier cri. Ces expériences ont entretenu sa passion et son désir de travailler à plein temps dans l’industrie forestière, dans sa communauté. Une fois son diplôme obtenu au NAIT, elle souhaite poursuivre ses études et obtenir un diplôme en foresterie de UBC pour devenir ingénieure forestière.

Hunter Corbiere – Waubaushene (Ontario)

Hunter Corbiere est une Anichinabée de la Première nation M’Chigeeng, sur l’île Manitoulin. Âgée de 20 ans, la diplômée en technique forestière du Fleming College a grandi dans la baie Georgienne, dans la petite ville de Waubaushene. Ses plus beaux souvenirs d’enfance sont liés à la chasse, à la pêche et à l’apprentissage des plantes médicinales avec sa famille et elle s’intéresse toute jeune aux forêts et à ce qu’elles nous apportent. Pendant ses études au Fleming College, Hunter a contribué à donner au programme une perspective autochtone et a été la conférencière autochtone lors de la conférence Kawartha Woodlot organisée par la classe de foresterie en février. Elle veut maintenant entreprendre un programme de premier cycle à l’Université Lakehead et espère devenir forestière inscrite/agente de liaison forestière autochtone. Elle voudrait aussi un jour enseigner et partager ses connaissances traditionnelles avec les futurs forestiers.

Bonny Wood, Produits forestiers Résolu, Thunder Bay (Ontario)

Bonny est ingénieure de projets et est responsable de projets d’immobilisations à l’usine de pâtes et papiers de Produits forestiers Résolu à Thunder Bay (Ontario). Elle a pris part à des travaux pour réduire l’empreinte écologique de l’usine, accentuer la sécurité de la machine à papier et moderniser l’équipement. Avant de se joindre au département d’ingénierie, Bonny a travaillé pendant plusieurs années aux opérations manufacturières, dirigeant des initiatives d’équipe sur la sécurité, la production et l’efficacité afin de répondre aux demandes des clients, d’améliorer la qualité et de réduire les coûts. Résidant depuis longtemps à Thunder Bay, Bonny travaille chez Résolu depuis 16 ans, où elle est appelée à collaborer avec une diversité de membres du personnel. Elle est heureuse et fière de faire partie d’un groupe de collègues tenaces et déterminés qui démontrent constamment leur engagement envers l’usine de Thunder Bay.  

Margaret Donnelly – Alberta-Pacific Forest Industries Inc., Boyle (Alberta)

Margaret prend sa retraite cette année après une longue carrière dédiée à l’aménagement forestier durable. Écologiste forestière de formation, Margaret a été un membre important du comité de foresterie de l’APFC, dirigé par les membres. Elle s’est consacrée à favoriser des forêts en santé et s’est efforcée non seulement de faire progresser les possibilités pour Alberta-Pacific et son personnel dans le nord de l’Alberta, mais aussi de partager son expertise avec ses collègues de l’industrie, partout au pays. Récemment, elle a joué un rôle majeur dans un partenariat avec Canards Illimités dans le nord de l’Alberta et a fait preuve d’innovation dans le travail de notre industrie pour gérer les zones riveraines et les milieux humides selon une approche intégrée de gestion écosystémique des forêts.

Cindy Macdonald – West Fraser, Vancouver (Colombie-Britannique)

Directrice des affaires environnementales pour West Fraser, Cindy Macdonald prendra sa retraite cette année après plus de 26 ans à l’emploi de l’entreprise. Elle a été une incroyable chef de file dans l’industrie, favorisant les pratiques et programmes d’aménagement forestier durable dans les opérations de West Fraser en C.-B. et en Alberta. Elle a une formation en science et en droit et est depuis longtemps une bénévole déterminée au sein du comité de foresterie de l’APFC. Ce comité regroupe des forestiers, biologistes, écologistes et chercheurs de partout au Canada qui collaborent à des initiatives pour faire avancer l’innovation forestière et les principes d’aménagement forestier durable afin de maintenir nos forêts en forêts, de promouvoir la biodiversité et de soutenir un secteur forestier solide et durable au Canada.  Cindy est non seulement une chef de file accomplie dans notre industrie, admirée par beaucoup, mais est aussi reconnue pour son dévouement comme membre de l’équipe de West Fraser et par l’ensemble de l’industrie canadienne grâce à sa participation de longue date aux travaux de l’APFC.

Mark Feldinger – Canfor Pulp, Vancouver (Colombie-Britannique)

Mark a récemment pris sa retraite de Canfor après une carrière de plus de 35 ans au sein de l’entreprise. Mark a grandi à Revelstoke et est forestier professionnel inscrit. Il est diplômé en foresterie de UBC et a passé un an à l’UNB à Fredericton. En 1984, il s’est joint à Canfor à Chetwynd, en C.-B., et, avec son épouse Carolyn et leurs quatre enfants, a passé 28 ans à Chetwynd, Prince George et Fort St James, avant de déménager dans le Lower Mainland en 2012.  La longue carrière de Mark comprend divers rôles dans les opérations forestières et la fabrication avant son entrée à la haute direction de Canfor en 2007 à titre de vice-président, Fabrication. Lorsqu’il a pris sa retraite, il était V.-P. principal, Chaîne d’approvisionnement mondiale et était responsables des équipes de Ti et de la chaîne d’approvisionnement mondiale, des portefeuilles des relations avec les gouvernements et de l’environnement et du dossier du bois d’œuvre. Mark était actif dans les associations provinciales et nationales, notamment au sein du conseil de l’APFC, et un grand partisan de FPInnovations, où il a passé trois ans comme président du conseil. Il affirme qu’il a été chanceux de travailler avec des gens incroyables toutes ces années dans l’industrie et qu’il continuera à suivre la situation au moment où les attributs verts des produits forestiers canadiens sont de plus en plus reconnus.

Charlene Strelaeff – Mercer Celgar, Castlegar (Colombie-Britannique)

Charlene est une forestière inscrite accomplie, une mère, une partenaire et une partisane de la durabilité et de la responsabilisation. Ayant grandi dans une famille de forestiers dans une petite ville de la Colombie-Britannique, c’est l’émerveillement devant le caractère unique de ce qu’offrent les forêts de la C.-B. qui a attiré Charlene en foresterie. Étant l’une des deux femmes à terminer le programme d’opérations forestières à UBC l’année de sa diplomation, elle n’a pas peur de prendre des risques et de défier les stéréotypes. Compte tenu de ses quelque 20 ans de travail dans l’industrie forestière, elle a une solide expérience des opérations et de l’évaluation du bois et une expérience gouvernementale de la planification à l’échelle du paysage, des consultations auprès des Premières Nations et de l’établissement de relations avec les collectivités. Depuis 20 ans, elle a vécu les cycles de croissance et de déclin de l’industrie et un virage positif en matière de diversité des genres. Charlene est actuellement forestière responsable de la fibre pour Mercer Celgar et elle continue à ce titre à repousser les limites, achetant des billes, remettant en question les politiques forestières et faisant pression pour des changements opérationnels favorisant la récolte durable et la pleine utilisation de la fibre en Colombie-Britannique.

Faye Cuadra – Canfor Pulp, Prince George (Colombie-Britannique)

Faye s’est jointe à l’équipe de développement des biocombustibles de Canfor Pulp en 2018. Comme ingénieure de recherche, elle élabore et met en application des méthodes de laboratoire pour des essais portant sur la biohuile, afin d’atteindre les objectifs de développement de procédés du projet sur les biocombustibles. Ayant grandi aux Philippines, Faye s’est installée au Canada avec sa famille en 2011. Elle est diplômée en génie chimique de UBC et est inscrite comme ingénieure junior. Avant de travailler pour Canfor, Faye a fait du travail coopératif en recherche et a été stagiaire pour Canfor Pulp Innovations à UBC, notamment dans un programme d’échange avec l’Université de Tokyo. Faye a corédigé un article publié dans la revue scientifique Chemical Communications à partir de sa thèse universitaire et de son expérience de recherche à UBC sur les batteries pour les systèmes électriques. Elle a une passion pour apprendre et souhaite mettre l’accent sur la durabilité et l’intendance environnementale.

L’APFC est le porte-parole, au Canada et à l’étranger, des producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie canadienne des produits forestiers a un chiffre d’affaires de 73,6 milliards de dollars par année, ce qui représente 12 % du PIB manufacturier du Canada. Elle a des activités dans plus de 600 collectivités et procure 230 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre, ce qui en fait l’un des principaux employeurs au pays.

Pour en savoir plus, communiquez avec :

Kerry Patterson-Baker

Vice-présidente, Communications

c : kpatterson-baker@fpac.ca

t : 613 563-1441, poste 314

Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC

Classé sous:

Plus de messages

Les forestiers canadiens reconnus comme partenaires clés dans la lutte contre les changements climatiques
Lire ceci
Le secteur forestier voit d’un bon œil les efforts des ministres pour promouvoir l’importance de la foresterie canadienne
Lire ceci
William Amos, député de Pontiac, est nommé champion des communautés par le secteur canadien des produits forestiers
Lire ceci